Comprendre et appliquer Sun Tzu

Un ouvrage bien mal nommé

Contrairement à ce que l’intitulé laisse croire, Comprendre et appliquer Sun Tzu n’est pas une étude de L’Art de la guerre ! Le sujet est un tout autre texte : Les 36 stratagèmes. Le titre, trompeur, est en effet un choix navrant de l’éditeur (Dunod) qui a estimé plus vendeuse la référence à Sun Tzu[1].

L’auteur défend comme il peut ce titre malheureux en écrivant dans l’introduction que « si Sun Tzu n’est pas l’auteur d’un traité compilant des stratagèmes, culturellement sa pensée s’y trouve comme exaltée […]. Aborder la lecture des Trente-six stratagèmes à la lumière des préceptes de Sun Tzu lui donne une cohérence autrement plus profonde tout en livrant des clés d’application. C’est à ce titre que ce livre donne à Comprendre et appliquer le stratège chinois à partir d’une version commentée et originale des Trente-six stratagèmes. » Nous demeurons moyennement convaincu par la démonstration…

La plus grande déception provient de ce que cette promesse d’améliorer notre compréhension de la pensée de Sun Tzu n’est même pas tenue : nombre de stratagèmes exposés ne font aucune référence à L’Art de la guerre. Comble de l’ironie : l’auteur attribue à Sun Tzu une citation qui n’est pas de lui ! (cf. notre billet Une citation partiellement apocryphe). Un titre trompeur, donc qui ternit totalement un ouvrage au demeurant certainement intéressant sur le sujet qu’il traite.

Mais alors, de quoi est-il question dans ces 288 pages ?

Pour mémoire, Les 36 stratagèmes sont un texte extrêmement bref, exposant 36 ruses en quatre caractères chinois pour chacune. Beaucoup d’incertitudes planent au sujet de ce traité. Sa (re-?) découverte en Chine ne daterait que de 1941 (ou 1939 selon les sources), et sa première véritable publication (d’abord pour les militaires) aurait eu lieu en 1962. Le traité des 36 stratagèmes aujourd’hui en circulation daterait de la fin de la dynastie Ming ou du début de celle des Qing, donc entre le XIIe et le XVIIIe siècle ap. J.-C. Les stratagèmes évoqués font essentiellement référence à des ruses utilisées durant les guerres de la période des Royaumes Combattants (476 à 221 av. J.-C.) et celle des Trois Royaumes (220 à 280 ap. J.-C.)

L’ouvrage en est à sa 4e édition. Il a bien évolué par rapport aux précédentes versions : à l’origine, il ne contenait que 19 des 36 stratagèmes. Ils étaient 25 à être traités dans la 2e édition, pour atteindre l’intégralité des 36 dans la 3e. Cette 4e édition est essentiellement une évolution du texte.

De gauche à droite :

  • 1ère édition (août 2004) : La pensée stratégique chinoise – une sagesse en action : 19 stratagèmes, 166 pages.
  • 2e édition (octobre 2007) : La pensée stratégique chinoise – une sagesse en action : 25 stratagèmes, 230 pages.
  • 3e édition (août 2011) : 36 stratagèmes de sagesse en action : 36 stratagèmes, 272 pages.
  • 4e édition (octobre 2017) : En 36 stratagèmes : 36 stratagèmes, 288 pages.

La 4e édition offre ainsi une réécriture profonde de la 3e édition. Outre un changement de mise en forme (plus claire à lire), c’est surtout le texte qui a fait l’objet de nombreux ajustements. Incontestablement, cette version est plus mure que la précédente, et l’auteur achève enfin son travail initié par la publication de la première édition en 2004.

La grille de lecture utilisée ici est très orientée monde de l’entreprise. Pour une étude un peu plus académique des 36 stratagèmes, nous ne pouvons que conseiller la version de Jean Lévi parue en 2007 chez Payot Rivages[2].

Le livre est signé Pierre Fayard. L’homme, aujourd’hui conseiller en management, est l’auteur de nombreux ouvrages dont l’un parait également directement lié à notre sujet : Sun Tzu – Stratégie et séduction[3]. Malheureusement, à l’instar de Comprendre et appliquer Sun Tzu, la référence à L’Art de la guerre y est lointaine (mais elle sert au moins à structurer l’ouvrage en 13 chapitres).

Afin d’assurer la promotion de son livre, Pierre Fayard avait en mars 2006 ouvert un blog éponyme : www.comprendreetappliquersuntzu.com. Le blog est toujours présent sur la toile, mais n’est quasiment plus alimenté depuis juillet 2014 (les quelques billets suivants sont juste de l’auto-promotion). À l’instar du livre, le propos du blog n’était pas Sun Tzu, mais plutôt la ruse et les stratagèmes. C’est pourquoi L’Art de la guerre n’était sporadiquement présent que pour quelques citations illustratives[4]. Là encore, nous ne pouvons que déplorer le nom mensonger du site.

En conclusion, ce n’est donc malheureusement pas avec ce livre qui aurait dû porter le nom de « Comprendre et appliquer Les 36 stratagèmes » que notre compréhension de Sun Tzu progressera de façon notable. Dommage.

Pierre Fayard, Comprendre et appliquer Sun Tzu, 4e édition, Dunod, Paris, 2011, 288 pages, 23,90 €.


[1] L’auteur avait originellement proposé d’intituler son ouvrage « Stratagèmes de l’ombre et de la lumière » …

[2] [Anonyme], Les 36 Stratagèmes – Manuel secret de l’art de la guerre, traduit du chinois, présenté et commenté par Jean Lévi, Rivages poches, 2007.

[3] Pierre Fayard, Sun Tzu – Stratégie et séduction, Dunod, 2009.

[4] Sur les plus de 200 billets présents sur le blog, seuls deux nous ont paru réellement relever d’une véritable étude de L’Art de la guerre :

Signalons qu’un autre blog de Pierre Fayard dupliquait la plupart de ces billets : https://pmfayard.wordpress.com/category/so-what-mister-sun-tzu/.

Source de l’image : site de l’éditeur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.