Sun Tzu en France primé par l’IHEDN

Prix scientifique de l'IHEDN

Le prix scientifique de l’IHEDN

Sun Tzu en France a eu le grand honneur de recevoir le Prix scientifique de l’IHEDN (Institut des hautes études de défense nationale[1]) dans la catégorie « Prix spécial de mémoire ». La récompense a été directement remise le 13 février dernier par le général de corps d’armée Jean-Marc Duquesne, directeur de l’IHEDN.

Le jury était composé de représentants de la direction de l’IHEDN, d’universitaires et de personnalités qualifiées des domaines de défense, de relations internationales, d’armement et d’économie de défense.

Un grand merci pour cette reconnaissance.


[1] La mission première de l’IHEDN est de réunir des responsables de haut niveau, civils et militaires, français ou étrangers, en vue d’approfondir en commun leur connaissance des questions de défense, de politique étrangère, d’armement et d’économie de défense. En outre, il contribue à promouvoir et à diffuser toutes connaissances utiles sur ses trois champs disciplinaires. C’est à ce titre que Sun Tzu en France a été primé.

Source de l’image : photo de l’auteur

Sun Tzu en France, une étude de la réception de L’art de la guerre

Sun Tzu en France

Sun Tzu en France, le livre

Le premier livre issu de ce blog vient de paraître. Édité chez Nuvis, petite maison jeune et très dynamique, il est proposé sous forme papier (24 €) ou numérique (12 €).

L’ouvrage est préfacé par Jean-Pierre Raffarin. L’ancien Premier ministre entretient en effet un lien fort avec la Chine, lien qui l’a amené à étudier en profondeur ce grand traité stratégique.

Mais de quoi exactement parle le livre ?

Fruit d’une enquête minutieuse autant historique que philologique, Sun Tzu en France retrace l’histoire de la réception de ce traité en France, de la première traduction par un jésuite, le père Amiot, au XVIIIe siècle, aux toutes dernières parutions sorties, tant dans le domaine des livres papier que dans celui du numérique, de la bande dessinée ou même de la chanson. Une riche iconographie (l’ouvrage comporte près d’une centaine d’illustrations en couleur) complète le propos. A travers de très nombreux exemples, le travail des traducteurs est décortiqué pour expliquer comment il est aujourd’hui possible de trouver des préceptes totalement opposés d’une traduction à l’autre.

Lire la suite