Sun Tzu peut-il être disséqué ?

Quelle carte Sun Tzu allez-vous jouer aujourd’hui ?

Est-il acceptable de n’appliquer qu’une sélection des principes exposés dans L’art de la guerre ?
Nous pensons qu’une telle posture, si elle est bien sûr techniquement tout à fait réalisable et si elle correspond même à celle que l’on rencontre dans la quasi-totalité des situations, ne peut en revanche pas se revendiquer être une véritable application de l’enseignement de Sun Tzu.

Lire la suite

De l’inapplicabilité de Sun Tzu

Tchang Kaï-chek en 1940

Tchang Kaï-chek en 1940

J’ai récemment publié sur la plateforme Alliance géostratégique un billet concluant que si l’enseignement de Sun Tzu était encore militairement d’actualité, il ne paraissait en revanche pas réellement applicable.
L’exemple de Tchang Kaï-chek[1], étudié par Laurent Long[2], me semble à ce sujet frappant.

Le « généralissime » était en effet très bon connaisseur de Sun Tzu. Il le citait facilement et le commentait fréquemment lorsqu’une une situation militaire lui était présentée ; il en donnait même des conférences à ses généraux[3]. Pourtant, lorsqu’il fut réellement en situation d’appliquer ses principes, il en prit quasiment chaque fois le contrepied ! La campagne militaire qui faillit sceller le sort du Parti communiste chinois fut d’ailleurs menée dans la plus pure tradition allemande, grâce aux moyens directs d’une concentration massive de puissance de feu et de fortifications…

Lire la suite