2000e abonné au fil Twitter Sun Tzu dit

La tendance de l’année : Sun Tzu vu comme un guerrier ?

La tendance de l’année : Sun Tzu vu comme un guerrier ?

Le cap du 2000e abonné vient d’être franchi pour notre fil Twitter postant deux fois par jour (à 7h00 et à 17h00) une citation de Sun Tzu.

Alors que la progression du nombre d’abonnés était relativement linéaire depuis sa création en mars 2012, une accélération s’est faite ressentir en début d’année 2015. Les attentats de Charlie Hebdo n’y sont peut-être pas étrangers : pendant plusieurs mois, la majeure partie des nouveaux venus affichait un profil arabo-musulman (alors que les profils non occidentaux provenaient jusque là quasi-exclusivement d’Afrique francophone), dont une frange présentant ouvertement une incitation au jihad.

Doit-on y lire une évolution dans la perception de Sun Tzu ? Depuis sa véritable découverte en Occident, L’art de la guerre s’est essentiellement révélé une source d’inspiration pour l’entreprise et la société civile. Se pourrait-il qu’apparaisse un renouveau du stratège chinois vu comme une icône guerrière ? Après la déferlante d’adaptations à tous les domaines imaginables que nous avons connue ces dernières années, le temps est peut-être venu de publier un « L’art de la guerre pour les militaires » …

Terminons avec les citations les plus retweetées depuis le début de l’année :

  • L’ennemi est loin et pourtant nous provoque : il veut nous attirer. (chapitre 9) (21 fois)
  • Etre obligé de faire preuve de la plus grande cruauté pour se faire craindre de ses hommes est la marque d’une grande incompétence. (chapitre 9) (20 fois)
  • Un général ne cherche pas à rééditer ses exploits, mais s’emploie à répondre par son dispositif à l’infinie variété des circonstances. (chapitre 6) (19 fois)
  • Celui-là qui remporte la victoire en sachant profiter des manœuvres adverses possède un art réellement divin. (chapitre 6) (19 fois)
  • Poussez l’ennemi à l’action pour découvrir les principes de ses mouvements. (chapitre 6) (19 fois)
  • On attire l’ennemi par la perspective d’un avantage ; on l’écarte par la crainte d’un dommage. (chapitre 6) (18 fois)
  • Dans une armée, personne n’entretient des rapports aussi intimes avec le commandement que les espions. (chapitre 13) (16 fois)
  • Le commandement dépend de la perspicacité, de l’impartialité, de l’humanité, de la résolution et de la sévérité du général. (chapitre 1) (16 fois)
  • On assure son invulnérabilité par la défensive ; on profite de la vulnérabilité de l’ennemi par l’offensive. (chapitre 4) (16 fois)
  • Un général ne cherche pas à rééditer ses exploits, mais s’emploie à répondre par son dispositif à l’infinie variété des circonstances. (chapitre 6) (15 fois)
  • Etre obligé de faire preuve de la plus grande cruauté pour se faire craindre de ses hommes est la marque d’une grande incompétence. (chapitre 9) (15 fois)

Il est intéressant de constater que ce top 10 des retweets est totalement différent de celui relevé lors du passage au 1000e abonné : aucune maxime n’est commune aux deux listes ! Pour mémoire, les trois plus populaires avaient été :

  • « La guerre a le mensonge pour fondement et le profit pour ressort. » (chapitre 6)
  • « Etre victorieux dans tous les combats n’est pas le fin du fin ; soumettre l’ennemi sans croiser le fer, voilà le fin du fin. » (chapitre 3)
  • « Qui ne réfléchit pas et méprise l’ennemi sera vaincu. » (chapitre 9)

Ceci est probablement dû au moment de la publication de la citation : un tweet posté le dimanche matin à 07h00 n’a forcément pas le même auditoire que celui posté le lundi à la même heure ; surtout pour des profils abonnés à plusieurs centaines voire milliers de fils Twitter.

Source de l’image

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.